Cours de Fondements – La conversion – Étude 5

Ananias sortit; et, lorsqu’il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit. Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé… (Actes 9:17-18)

Si j’avais un titre à donner à cette étude, je le formulerais comme suit : La conversion est suivie d’une révélation qui change notre perception et notre vision ! En effet, l’histoire de l’apôtre Paul nous l’enseigne clairement.

Voilà un homme qui avait une tout autre perception de la vie, une vision différente du christianisme, au point où il persécutait l’Église de Christ, tuait les chrétiens croyant même rendre un culte à Dieu. Sa vision de la spiritualité était si fausse que je la qualifierais même de démoniaque et de satanique. Malgré sa connaissance de la loi, Saul avait dans sa tête de véritables forteresses qui se dressaient contre la connaissance de Christ. Lorsqu’il rencontre le Seigneur sur le chemin de Damas, il est d’abord frappé d’aveuglement par une lumière, ensuite le Seigneur se présente à lui en disant : Je suis Jésus que tu persécutes.
En d’autres termes, en persécutant l’Église, c’est Jésus que Saul persécutait, car l’Église est le corps de Christ !

La lumière qui frappe Saul d’aveuglement c’est Jésus, la lumière du monde, venant ainsi éclairer les ténèbres (l’ignorance) de Saul, afin qu’il reçoive la révélation de Christ ! C’est pourquoi le Seigneur dit à Ananias, dans une vision : « Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car il prie, et il a vu en vision un homme du nom d’Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu’il recouvrât la vue. Ananias sortit; et lorsqu’il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul […] Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. » (Actes 9:11-18)

C’est ainsi que la Bible nous décrit la conversion de l’apôtre Paul. Il passa de Saul à Paul. C’est-à-dire, de persécuteur à défenseur de l’Église. Sa vision de la vie a littéralement changé !

Bien-aimés, vous ne pouvez pas avoir connu la véritable conversion et continuer à vivre selon vos perceptions mondaines de la vie, en vous trompant vous-mêmes par des faux raisonnements. La vraie conversion change votre vision de la vie et vous accorde la révélation de Christ. Vous recevez et acceptez la pensée de Christ et votre cœur recherche ce qui est bon, agréable et parfait. Car, vous n’avez qu’un seul désir, accomplir la volonté de Dieu, lui plaire et lui être agréable.

Beaucoup de personnes continuent de pratiquer les mêmes péchés, malgré leur nombre d’années de « conversion » à Christ, tout simplement parce que certains ont encore une perception erronée de la vie chrétienne. Il y en a qui estiment qu’on peut être chrétien et continuer à fumer, à s’enivrer d’alcool, à avoir des rapports sexuels hors mariage ou des relations extra-conjugales, vivre dans la débauche et l’impudicité, tout en continuant de venir tranquillement prier Dieu, monter sur l’estrade pour chanter, prêcher ou servir sans crainte, en toute impunité. Ils estiment que Dieu est amour, il comprend leurs faiblesses et par conséquent, il pardonnera toujours !

J’ai même entendu des chrétiens dire que Dieu n’est pas contre l’homosexualité; d’où certaines églises aujourd’hui acceptent le mariage homosexuel.

Voyez-vous, on est confronté là, à un véritable problème de perception dû à une mauvaise conversion à la base ! Il en est de même pour ce qui concerne les autres doctrines de base de la foi chrétienne.

Quand vous voyez une personne qui quitte son église en colère, dans la rébellion ou la frustration, tout simplement parce que ses responsables spirituels auraient mis le doigt sur certains aspects sombres de sa vie, l’on peut se poser la question de savoir si cette personne était véritablement convertie !

Le temps me manquerait pour parler de ceux qui croient que le Saint-Esprit, les dons spirituels, les prophéties, les apôtres, les prophètes ne sont plus d’actualité ou que la femme n’a pas droit de ceci ou de cela dans l’église, le ministère, etc. Et que dire de ceux qui ont une perception erronée au sujet de la dîme et autres questions qui touchent les finances dans l’église ?

Il faut admettre que notre rapport à l’agent, du moins nos prises de positions sur tel ou tel autre sujet de la Bible, révèle soit notre manque de connaissance sur ce domaine de la foi, soit notre immaturité spirituelle ou notre niveau de révélation de Christ. Ce sont des signes qui peuvent nous renseigner au sujet de notre degré de conversion ou de consécration à Dieu. Il y a des comportements, des agissements, des attitudes ou prises de positions, qui sont des éléments indicateurs de l’état de notre relation avec Dieu. Observez tout simplement les réactions des gens dans leurs rapports mutuels au sein de vos églises ou sur les réseaux sociaux. C’est parfois choquant, mais très révélateur de l’état spirituel du corps de Christ aujourd’hui. Alors que, Jésus revient bientôt ! Trouvera-t-il véritablement la foi sur terre ?

Je bénis Dieu qui nous a inspirés cette série d’études bibliques sur les fondements de la foi chrétienne. Je prie que cela nous permette à tous de revisiter nos fondations, de sorte à réajuster les fondements de notre foi en Christ et de préparer l’Église à l’enlèvement. Car, Christ viendra chercher une église sans tâche, ni rides, ni rien de semblable (Éphésiens 5:26-27).

Prière du Jour

Père céleste, je suis vraiment interpellé par cette méditation du jour. En effet, je me reconnais sur plusieurs aspects de cette étude. Il m’arrive d’avoir des prises de position qui se dressent parfois contre des principes spirituels qui sont pourtant clairement inscrits dans ta parole. Je reconnais que c’est généralement parce que, soit ça vient bousculer mes raisonnements, soit parce que ça me secoue pour me sortir de mes zones de confort, soit parce que ce sont des vérités qui sont dites et qui me touchent dans mon orgueil. Alors, au lieu de tout simplement me repentir, je me mets en colère, je tombe dans la rébellion et je me convaincs à rester dans mes positions, car ça m’arrange et plait à ma chair. C’est en effet là, une preuve d’immaturité spirituelle qui dénote un réel problème de conversion à la base.

Je te demande pardon Seigneur. Transforme ma vie par le renouvellement de mon intelligence, ô Dieu !

Merci Seigneur pour cette belle journée bénie. Accorde-nous ta divine protection jour et nuit, partout où nous serons, au nom puissant de Jésus. Amen 🙏🏽

Pasteur Sosthène MABOUADI
Église CEEV-Bordeaux (France)

Source: MÉDITATION DU JOUR (MDJ)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.